Un amour d’espion.

« Un amour d’espion »

de Clément Bénech

FullSizeRender

J’ai découvert Clément Bénech en regardant l’émission « Quotidien » de Yann Barthès sur TMC. Clément Bénech y était invité avec son ami écrivain aussi, François-Henri Deserable auteur de Un certain M. Piekiely qui fait maintenant partie de ma PAL (et encore un!!). Donc, je fais la connaissance de Clément Bénech à travers mon écran et le lendemain, ou surlendemain, je ne sais plus trop, je vais m’acheter son roman, Un amour d’espion chez Les éditions Flammarion. Pourquoi? Car Clément Bénech l’a bien vendu et que ce roman tourne autour des réseaux sociaux!! Rappelez-vous: Tout un été sans facebook.

Un étudiant en géographie passe son été à New-York pour aider son amie Augusta, installée là-bas depuis peu. Il va y jouer les détectives! Lors d’une discussion sur Facebook, Augusta lui propose de l’héberger contre un travail: celui d’enquêter sur son petit ami, Dragan critique d’art roumain! Augusta l’a rencontré via une application smartphone, Tinder. Mais Dragan est accusé d’être un assassin par un internaute anonyme. Voilà notre étudiant en quête d’indice sur Dragan à partir des réseaux sociaux bien entendu. Va-t-il découvrir qui est ce mystérieux Dragan?

« C’est ainsi que commença la mission la plus étrange de ma courte vie: suivre dans la rue ce type qui, parce que nous n’avions rien en commun (à part bien sûr d’être du même sexe, du même continent, et de vivre ce siècle formidable où il suffit d’une pichenette pour allumer la lumière, où l’on plante dans les villes des arbres ayant déjà atteint leur taille définitive, qu’on fait pousser ailleurs, loin des yeux citadins) me semblait tout à fait imprévisible. »

Dans Un amour d’espion, Clément Bénech nous plonge dans l’ère du virtuel cher à notre époque où tout passe par les écrans!! On y découvre aussi l’espionnage 2.0 et en fait, nous sommes tous un peu espion 2.0 quand on y réfléchit bien! Qui n’a pas été voir le profil Facebook d’une personne fraichement rencontrée, d’un potentiel amoureux/se, d’un futur chef??? Moi, j’avoue!!! De plus, désormais, les couples se forment par l’intermédiaire des sites, des applis et tout cela créée une forme de suspicion, de toujours vouloir en savoir plus sur l’autre mais sans demander, en fouinant sur internet. Clément Bénech nous raconte tout cela dans son roman car il commence son rôle de détective en fouillant sur internet avant de suivre sa cible à travers les rues de New-York. Mais pas que ça! En effet, l’auteur nous raconte l’histoire de Dragan, son passé roumain, sa vie new-yorkaise, sa rencontre avec Augusta et les rencontres que fait l’étudiant durant ce « job ». C’est une belle fresque sentimentale, touristique, historique à l’ère internet!

« Son smartphone avait une fonction de chapelet, dont il était parfaitement conscient. Lui qui ne fumait pas le sortait à tout bout de champ comme on sort une cigarette, machinalement, pour prendre quelques notes, vérifier un itinéraire, jouer à un jeu de billes, consulter ses e-mails, ses MMS, WhatsApp, Messenger, Twitter, Instagram, Facebook, lire les news du monde, (…), prendre une photo, vérifier l’heure, s’assurer de l’orthographe d’un mot, (…), et même parfois téléphoner. »

J’ai aimé lire Un amour d’espion, lu d’ailleurs en une matinée (merci l’hôpital de m’avoir fait patienter autant d’heures!) car l’écriture est fluide et l’histoire actuelle. Je trouve que notre société est beaucoup trop virtuelle même je contribue évidemment à cette virtualité et ces romans, qui pointent du doigt cela, m’interpellent. Comme tout dans nos vies, l’ère 2.0 a ses points positifs qui sont très appréciables, et il a ses dérives auxquels nous devons faire attention. Grâce aux réseaux sociaux, j’ai pu faire des belles rencontres, échanger sur des sujets qui me tiennent à cœur et surtout remplir trop rapidement Pile A Lire!!!!!! Donc cherchons à avoir que ce positif!!!

 

Publicités

5 réflexions sur “Un amour d’espion.

  1. Pingback: Vous connaissez peut-être. | Un brin de Syboulette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s