Au paradis des manuscrits refusés.

« Au paradis des manuscrits refusés »

de Irving Finkel

IMG_6877

Grâce à mon instacopine, Cyrielle du blog Lou Lit Là, qui me l’a offert, j’ai plongé dans l’univers du « Au paradis des manuscrits refusés » paru chez les éditions 10-18 (et chez les éditions JC Lattes avant).

Dans la campagne anglaise, se trouve une bâtisse un peu particulière: une bibliothèque mais la bibliothèque de tous les romans refusés par les éditeurs. Ses employés sont amoureux des livres et ont tous un petit côté loufoque! Leur vie dans la bibliothèque va être perturbée avec l’arrivée d’une étudiante qui n’est pas celle qu’elle dit être. Des cambrioleurs croyant pouvoir trouver un joli butin s’introduisent dans la bâtisse. Les écrivains, ou leur famille, viennent perturber leur travail tout comme des « officiels de l’administration ». L’acceptation des journaux intimes est sujet à des discussions entre eux par rapport au caractère de « refus par les éditeurs ». En fait, le travail dans la bibliothèque des manuscrits refusés n’est pas du tout aussi calme qu’on pourrait le penser…

« Mais le journal intime! C’est à ce compagnon de la nuit, compatissant, attentif et discret que l’on confie la vérité. Des confidences libératrices, tourmentées ou joyeuses, mais toujours sincères. Des paroles surgies d’outre-tombe, qui disent les peurs, les espoirs, les modestes ambitions. Tous ces mots sont assurément précieux – comment ne pas vouloir les préserver? »

Un autre thème qui m’attire: la vie des romans qui ne sont pas publiés. J’ai commencé avec « Le mystère Henri Pick » de David Foenkinos dans lequel cette bibliothèque se trouve en Bretagne. Je suis assez fascinée par ce type de bibliothèque qui permet, en quelque sorte, aux romans de ne pas être oubliés et d’avoir une place sur les étagères d’une bibliothèque ouverte à tous. Dans « Au paradis des manuscrits refusés », en plus de ces romans, il y a des vrais amoureux des livres et des écrivains, protégeant les ouvrages qui leur ont été confiés. L’auteur, Irving Finkel, a su créer des personnages haut en couleur avec un petit quelque chose du « rat de bibliothèque »!!! Alors qu’on pourrait penser que leur travail est bien tranquille, il en est rien et les aventures, tout aussi loufoques qu’eux, se succèdent et Irving Finkel ne manque pas d’imagination!!!

L’humour est présent dans les lignes du roman de part les personnages et aussi avec les lettres de refus de la part des éditeurs que les écrivains joignent à leurs romans quand ils les donnent à la bibliothèque. En effet, les maisons d’éditions sont champions dans la recherche de motif de refus!!

« Cher monsieur Nicholls. La maison d’éditions ci-dessous m’a prié de plus leur délivrer le moindre colis en provenance de votre adresse, sous peine de graves conséquences. Lesquelles consistent notamment en deux pitbulls terriers maintenus en alerte permanent dans leur cour d’entrée, haletant et tirant sur leurs laisses. J’ai quelque raison de croire qu’au moins l’un d’entre eux sait lire. C’est donc avec regret que je dois vous demander (en pleine conscience de la violation que cela représente pour mon serment de postier) de livrer à l’avenir de destinataire par vos propres moyens. »

La lecture de « Au paradis des manuscrits refusés » est vraiment plaisante et surtout non ennuyeuse grâce à de nombreux rebondissements!! En fait, on a envie d’aller visiter cette bibliothèque, y rencontrer ces passionnés de livres pour qui chaque roman doit avoir sa propre place dans les étagères publiques!

« La littérature publiée avait-elle plus de valeur que la littérature impubliée? »

 

 

Publicités

3 réflexions sur “Au paradis des manuscrits refusés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s