Juste avant la nuit.

« Juste avant la nuit »

d’Isabel Ashdown

IMG_7251

« Juste avant la nuit » paru chez les Éditions Cherche Midi fait partie des thrillers lus dans le cadre de la #teamthrillerschm!!

Jess et Emily, deux sœurs, se retrouvent lors des funérailles de leur mère après quinze d’absence. Emily vit sur une île, l’île de Wight, avec son mari, sa belle-fille Chloé, et son bébé Daisy. Elle propose à sa sœur de venir habiter chez elle afin de l’aider avec Daisy. Tout bascule le soir du réveillon du jour de l’an… Emily et James, son mari, partent fêter le nouvel an chez Max, l’associé et ami de James, et Jess reste à la maison pour garder Daisy. Mais celle-ci a disparu durant la nuit… Pendant l’enquête, dissimulations, secrets, non-dits, incohérences surgissent. Où est Daisy?

« Tout le monde ment, me direz-vous. Chaque jour, on baratine, on travestit la vérité, on en invente une autre, tout cela dans le seul but de traverser l’existence sur des eaux plus calmes. Nous mentons au dentiste qui nous demande si nous utilisons régulièrement du fil dentaire; au médecin qui nous interroge sur notre consommation d’alcool; à nos amis quand on arrive en retard pour dîner. Et, regardons les choses en face, nous nous mentons constamment à nous-même, que ce soit à propos de nos sentiments ou de nos opinions. »

« Juste avant la nuit » est le thriller par excellence! Le thème de départ, la disparition d’un bébé, est pas nouveau même récurrent je dirais. Mais en fait, ce thème permet d’aborder d’autres thèmes comme le mensonge, la manipulation, des départs inexpliqués: un évènement va faire ressortir toutes les failles de chacun des personnages. La disparition de Daisy passe presque au second plan tellement la vie des deux sœurs, leur enfance et adolescence, est marquée par la manipulation d’Emily sur Jess. Se pose forcément la question: la disparition de Daisy a-t-elle un lien avec le départ précipité de Jess quinze ans auparavant?? Et pourquoi est-elle partie??

Isabel Ashdown livre son roman sur une île afin de créer un huis clos où l’ambiance est lourde, pesante… Le style de l’auteure, la construction du roman (chaque chapitre est le point de vue de Jess puis Emily) contribuent à cette atmosphère! Lors de la lecture de la première partie de « Juste avant la nuit », tous sont suspects et à chaque changement de chapitre, changement de suspect! Les caractères des deux sœurs, leur histoire, sont fascinants et au fur et à mesure, le caractère manipulateur d’Emily apparait progressivement et cela met une pression supplémentaire à la lecture!

« C’est épuisant de passer son temps à guetter les changements d’humeur d’Emily, à étudier ses moindres réactions pour intervenir aussitôt, la rassurer, lui faire plaisir, la rendre heureuse. Mais c’est la première fois que j’en prends vraiment conscience. Je n’avais jamais pleinement réalisé l’effet débilitant que sa constance réprobation avait eu sur moi. Et maintenant, je m’aperçois qu’elle a déterminé presque toute ma vie. »

« Juste avant la nuit », je l’ai lu toujours en commun avec les copines de la #bestteamforever et toutes les cinq sommes du même avis: c’est un très bon thriller et c’est un bon premier roman publié!! Isabel Ashdown a su manier les codes du thriller: le huis clos, une île; une disparition, des suspects, un passé trouble… Cherche Midi nous a livré un thriller qui porte très bien ce nom 😉

 

Publicités

2 réflexions sur “Juste avant la nuit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s