Apprendre à lire.

« Apprendre à lire »

de Sébastien Ministru

IMG_7293

« Apprendre à lire », le premier roman de Sébastien Ministru, paru chez les Éditions Grasset fait partie de la sélections des 68 Premières Fois et c’est le premier roman que je lis dans le cadre de cette belle initiative.

Antoine, la soixantaine, est directeur de presse. Depuis peu, il désire se rapprocher de son vieux père, un veuf immigré. Celui ci est un vieux ronchon malheureusement analphabète. Il demande à Antoine de lui apprendre à écrire et lire avant de mourir. Antoine se révèle un piètre professeur pour son vieux père. Mais pour tenir sa promesse, il embauche Ron, un jeune homme prostitué faisant des études pour devenir instituteur. Va se créer un trio un peu invraisemblable.

« Il y a des gestes qui, si on les fait, ne portent pas à conséquence; il y en a d’autres qui, si on les fait pas, existent quand même. »

« Apprendre à lire » est le premier roman de Sébastien Ministru, journaliste littéraire belge et auteur de pièces de théâtre et j’avoue que je ne l’aurais certainement pas lu s’il n’avait pas fait partie de la sélection des 68 Premières Fois. Mais je regrette pas de l’avoir découvert! En si peu de pages, l’auteur aborde plusieurs thèmes: la vieillesse, l’analphabétisation, la prostitution, l’homosexualité, le couple, l’infidélité, l’immigration… Mais Sébastien Ministru raconte cela avec tendresse et pudeur, et Antoine et son père sont attachants. Comme beaucoup de vieux immigrés, le père d’Antoine a arrêté l’école beaucoup trop tôt pour travailler. Comme beaucoup de famille, les relations père-fils sont difficiles, en manque de communication. Comme beaucoup de couples, Antoine et Alex ont une relation plus fraternelle qu’amoureuse.

« Tomber amoureux est la pire des pertes de contrôle, une mise à genoux de la vie qui n’engendre que mièvrerie et troubles de la concentration. »

Sébastien Ministru nous raconte un peu le monde de la prostitution et met en avant que les prostitué.e.s sont des gens comme tout le monde: ils/elles travaillent pour réaliser des projets, ils/elles aiment… L’auteur nous parle aussi d’un autre sujet délicat que sont les personnes qui ne savent ni lire, ni écrire et pour qui la vie est, de ce fait, semée d’embûches et bien difficile. Il est également difficile d’avouer cela et de demander de l’aide. Le père d’Antoine relève ce défi et se prend d’affection pour ce professeur bien particulier. Tout est raconté avec bienveillance et douceur. C’est une jolie histoire que nous conte l’auteur!

« Apprendre à lire » est un roman plein de tendresse, d’empathie et il est touchant. Sébastien Ministru nous livre un premier roman d’espoir malgré les thèmes un peu difficiles qu’abordent ce livre!! C’est une jolie découverte pour moi!

 

Publicités

4 réflexions sur “Apprendre à lire.

  1. Pingback: Apprendre à Lire – Ma collection de livres

  2. Pingback: Apprendre à lire – Sébastien Ministru – 68 PREMIERES FOIS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s