L’appel de Portobello Road.

« L’appel Portobello Road »

de Jérôme Attal

IMG_7726

Quel bonheur d’avoir retrouvé Jérôme Attal grâce aux éditions Pocket et son roman « L’appel de Portobello Road ».

Ethan est réveillé au milieu de la nuit par la sonnerie d’un vieux téléphone à cadran venant de Londres et plus précisément de Portobello Road. Ce sont ses parents qui lui téléphonent et lui disent: « Dis à ta sœur qu’on pense à elle tous les jours. » Mais voilà, ses parents sont morts depuis deux ans et Ethan n’a jamais eu de sœur… Ethan va se mettre à la recherche de cette sœur dont il n’a jamais eu connaissance jusqu’à ce fameux appel… Va-t-il la retrouver?…

« On a une vie bien en main et puis il nous manque toujours une pièce du puzzle. Quelque chose qui fait défaut et qui nous empêche de voir le panorama en entier. D’appuyer sur l’accélérateur.Toi, cette aventure te donne une chance de voir la panorama différemment grâce à un nouvel élément de ton puzzle. On est tous à la recherche de ça. Une émotion, une personne qui nous est complètent et nous relancent. »

Une nouvelle fois, Jérôme Attal m’a transportée dans son monde à lui, un monde bien particulier où les sentiments, la folie, le loufoque se côtoient en harmonie. Dans « L’appel de Porobello Road », Ethan, le personnage compositeur de chansons, va mener une quête, la quête d’un membre de sa famille. Il va donc rendre visite à la seule famille qui lui reste, sa tante sénile qui au détour de phrases sans queue ni tête donne un indice selon Ethan. Et le voilà parti sur les routes belges où il fait des rencontres plus qu’improbables mais qui le sont si réalistes dans les romans de Jérôme Attal!!

Avec Jérôme Attal, je ne m’ennuie pas! Dans ce roman, j’y ai retrouvé sa passion pour  l’Angleterre qu’il affiche dès le titre du livre d’ailleurs! J’y ai rencontré des personnages hauts en couleur mais toujours bienveillants. J’ai pris les chemins de traverses belges en bonne compagnie. J’ai découvert la porcelaine anglaise. J’ai lu l’amour d’un fils pour ses parents disparus. Et dans « L’appel de Portobello Road », l’auteur évoque la littérature, les auteurs, et son métier de compositeur de chansons.

« Ne vous apitoyez pas sur le sort des auteurs et de leurs personnages, ou bien ça vous retombera dessus tel un boomerang émotionnel. Lisez Emily Dickinson avec le sourire. En lui disant merci. Merci de nous avoir donné une vision de l’existence qui était la sienne. Et rapportez ensuite de chez elle des petits souvenirs qui ne se voient pas à l’œil nu. Vous savez, comme lorsque enfant vous alliez à l’anniversaire et que vous rapportiez un sachet de bonbons. Eh bien c’est pareil! Dans une bonne lecture, vous êtes invité à l’anniversaire de l’instant. »

« L’appel de Portobelle Road » est un joli conte où l’auteur entraine très facilement son lecteur avec lui de part son écriture, sa poésie, son envie de transmettre à l’autre, son amour des mots et surtout part son grain de folie qui fait du bien!!! L’univers dans lequel Jérôme Attal évolue est vraiment à lui mais chacun peut y entrer pour le découvrir et apprécier! Jérôme laisse les clés à son lecteur, qui se plonge dans ce joli univers!!

 

 

Publicités

2 réflexions sur “L’appel de Portobello Road.

  1. Jérôme et moi, nous aurions sans doute pu être amis dans une dimension parallèle. Il a donné mon prénom à deux de ses personnages et je suis copine avec une de ses plus grandes fans, qui est d’ailleurs dans les remerciements de L’appel de Portobello Road. En revanche, je n’ai pas trop accroché sur ce roman. Bises et bises,
    Maeve

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s