Les Déraisons.

« Les Déraisons »

de Odile D’Oultremont

891F5E46-2D3B-4E0E-8D58-F06816AA287E

Le premier roman de Odile D’Oultremont, « Les Déraisons », a reçu cette année le prix de la Closerie des Lilas et c’est mérité!! Je remercie les éditions de l’Observatoire pour ce beau roman.

Adrien et Louise se rencontrent alors que rien ne les prédestinait à se rencontrer et encore moins à tomber amoureux. Adrien est réservé tandis que Louise est solaire. Adrien et Louise s’aiment et vivent l’un pour l’autre. Mais Louise a un cancer et Adrien est mis au placard (plus d’ordinateur, plus de téléphone…) par son employeur. Il décide alors de ne plus se rendre à son travail et de consacrer tout son temps à Louise et à sa guérison.

« Pas de femme? Vivre dépourvu d’un être aimé devait être terrible. Moi, je ne pourrais plus. Ma vie sans Louise, tu n’as pas idée, cher ami que je connais pas. Monsieur, là, juste devant moi, je t’informe que, si je devais vivre sans Louise, eh bien, autant ne pas vivre. »

« Les Déraisons » est un roman si beau, si tendre, si plein d’amour, si coloré que je ne pouvais que l’aimer. Odile D’Oultremont a su, de part sa plume et ses mots, illuminer son roman alors qu’elle y parle, mise à part de l’amour, de sujets assez difficiles: la maladie, la mort et les difficultés liés au travail. Et cette lumière passe par Louise, un personnage solaire, enthousiaste, aimant, fantasque, pétillante, optimiste, joyeuse. On ne peut qu’aimer Louise qui colore sa vie et surtout celles des autres et en particulier celle d’Adrien dont sa vie, avant Louise, était sombre. Ils étaient vraiment pas prédestinés à se rencontrer mais le hasard fait bien les choses. Leur amour est sincère et vibrant. Grâce à Louise, Adrien n’a pas eu le temps de s’effondrer à l’annonce de la maladie de Louise. Celle-ci est restée la même et a su éclairer la maladie et essayer de la combattre avec la bonne humeur. Elle est forte Louise, elle continue de s’exprimer à sa manière par la peinture, elle laisse personne indifférente surtout le corps médical, elle ne suit pas les règles ( son chien s’appelle bien Le Chat), elle embellit le quotidien d’Adrien.

« Pourquoi je t’aime? Mais parce que. Et si tu ne vois pas dans cette réponse l’immensité de mon amour indestructible pour toi, je ne peux rien pour vous. Cette façon de ne rien dire tout en disant énormément, ce mélange de proximité et de distance, ce basculement du « tu » au « vous » avait touché Adrien à un endroit qu’il ignorait, une partie de son corps que rien ni personne n’avait atteinte jusque là, une cavité intestine totalement inexplorée, et, au même moment, une ardente émotion l’avait dévoré. L’embrasement de son long corps fut total. »

Adrien est un homme dont on peut dire qu’il est effacé, qu’il fait ce qu’on lui demande. Louise bouleverse totalement sa vie dans le bon sens et cela se ressent quand il se retrouve au tribunal ( il a perçu son salaire alors qu’il n’était pas présent dans les locaux de son entreprise d’où le procès), quand il répond au juge, juge bien particulier. Ce procès m’a immédiatement pensé au « Procès » de Kafka (qui est ma référence livresque) avec son côté totalement décalé, avec ce juge et les avocats, avec ces scènes semblant venues de nulle part! Au fil de la lecture, Adrien change au contact de Louise, devient plus solaire, il prend un peu de la folie douce de sa femme.

L’histoire de « Les Déraisons » est assez banale: deux personnes qui s’aiment mais malheureusement une de ces deux personnes se meurent d’un cancer. Mais Odile D’Oultremont a magnifié cette histoire, l’a emplie de poésie, l’a mise en couleur. J’ai aimé l’écriture de l’auteure, la fluidité de ses mots. Ce roman est joyeux et surtout, il donne une folle envie de voir ce qui nous entoure, ce qui nous arrive avec une palette de très jolies couleurs. L’optimisme de Louise est contagieuse et ce premier roman est à lire, à relire encore et encore!!

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s