Parce que la vie ne suffit pas.

« Parce que la vie ne suffit pas »

de Nathalie Longevial

B98AE376-B821-4486-822F-A9B1311F3461

« Parce que la vie ne suffit pas » de Nathalie Longevial est son premier roman que Nathalie a auto-édité avec Librinova et c’est tout naturel que j’ai accepté de le lire (un premier roman est si important pour son auteur!)!

Marie décide d’arrêter d’écrire son roman du fait de sa vie si banale. Écrivain est pourtant son rêve. Alors son mari lui offre, par son non-anniversaire, un séjour dans une résidence d’auteurs afin qu’elle retrouve son envie d’écrire. Là-bas, les doutes de Marie sont encore plus exacerbés au contact de tous ces autres écrivains…

« Il y a bien une histoire que tu t’es jurée d’écrire? Non, il n’y en avait pas. Je n’avais aucune revanche à prendre sur mon enfance, sur l’amour de ma mère ou celui de mon père, aucun combat à mener. Aucun rééquilibrage à faire. Ma foutue vie était on ne peut plus heureuse. »

En lisant « Parce que la vie ne suffit pas », j’ai ressenti toute l’énergie, l’envie de Nathalie d’écrire son propre roman et cette peur de la feuille blanche que tout écrivain craint! En plus des difficultés d’écrire un roman, se pose ensuite le problème de se faire éditer. C’est un sacré chemin que de faire connaître son livre aux yeux de tous.

« Je voudrais arrêter de stagner dans le fantasme de l’écriture et me confronter à la réalité de l’œuvre écrite, qu’elle soit bonne ou mauvaise, et me dire que je ferais mieux la prochaine fois. En fait, je préfèrerais qu’elle soit bonne! Dis-je en riant. C’est me prouver que j’en suis capable, que je n’ai pas fait tout ça pour rien et passer au suivant. Pour l’instant je crois que je m’en fiche s’il n’est pas édité. Ce n’est pas ce qui compte. »

Le monde de l’édition est grand et il faut arriver à se faire un nom et surtout « taper dans l’œil » d’une maison d’édition. Heureusement qu’il existe l’auto-édition que Marie a choisit, tout comme l’auteure Nathalie et c’est courageux!

Dans cette résidence d’auteurs, les différents écrivains ont chacun leur difficulté pour mettre des mots sur une page, ils sont chacun des secrets qui se dévoilent au cours de la lecture et qui expliquent leur ressenti face à l’écriture. Et comme tout artiste, certains sont des écrivains torturés ce qui est le cas de Marie et de Jacques, un des organisateurs de cette résidence. Marie et Jacques vont se suivre durant ce séjour, vont jusque s’aider. Ce séjour dans cette fameuse résidence va-t-elle être salvatrice pour Marie qui s’est donnée cette dernière chance pour enfin écrire son roman? Et il est certain que Marie a un certain talent pour l’écriture quand on découvre les 4èmes de couvertures qu’elle écrit sur les personnes qui croisent son chemin et j’ai vraiment aimé ces 4ème qui sont pleines d’humour!!

Nathalie Longevial a une jolie plume qui se lit avec facilité. Petit bémol pour moi: j’ai trouvé une petite longueur mais vite atténuée par mon envie de savoir si Marie va réussir ou pas à écrire son premier roman donc Nathalie a su me communiquer son envie!! Et cette couverture est sincèrement très jolie, couverture dessinée par sa fille (fille qui a d’ailleurs dessiné aussi un tote bag Sezane!!!!). Merci Nathalie pour votre roman et chacun attend votre deuxième 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s