La dérobée.

« La dérobée »

de Sophie De Baere

91C2FD0C-5A67-42EB-926D-2E099D259F1F

Encore un premier roman qui est, pour moi, une très jolie réussite!!! « La dérobée » de Sophie De Baere paru chez les éditions Anne Carrière, je l’attendais impatiemment et mon impatience a été récompensée par cette lecture. Et je remercie les éditions Anne Carrière pour ce roman.

Claire, la quarantaine, vit une ville des plus classiques: elle est mariée à François depuis vingt ans, est caissière sur une aire d’autoroute, vit à Nice, a de grands enfants. Sa vie est troublée lorsque réapparaît Antoine, son grand amour de jeunesse. Antoine s’installe, avec sa femme Paola, dans l’appartement juste au-dessus de Claire et François. Le passé refait surface avec l’arrivée d’Antoine comme cette attirance  pour lui… Claire ne pourra se dérober…

« Il n’a pas tellement changé au fond. Il a toujours la beauté piquante du doute et de la distante, le charme de celui qu’on n’étreint jamais tout à fait. Ou seulement un court instant. À la dérobée. J’ai dilapidé mes plus belles années à l’attendre puis à l’évincer de ma mémoire, alors… je dois détaler. Vite. »

Éviter, se dérober, c’est ce que souhaite en premier Claire quand elle revoit Antoine, cet amour qu’elle pensait avoir oublié… Mais comme à ses 15 ans, elle ne va pas pouvoir car Antoine a une emprise sur elle qui la fait presque exister, elle, Claire, une femme qu’on oublie vite…

« Il faut dire que je suis de ces filles qu’on ne remarque pas vraiment. Je suis de ces filles qui n’osent pas et qui se taisent. Je ne monte pas sur les tables en chantant et je dans dans un coin sombre de la salle de bal. Je suis de celles qui, la soirée entière, sirotent un kir framboise en hochant la tête avec un sourire inoffensif. »

« La dérobée » est ce roman que le lecteur ne peut lâcher car il est happé par l’histoire. Sophie De Baere a su me rendre accroc à Claire, à son passé, sa vie, son amour pour Antoine. Avec une écriture aérienne, l’auteure m’a emmenée avec son personnage dans sa réflexion sur le couple, sur l’amour, sur une vie si banale… mais pas que puisqu’au milieu de tout ça,  la disparition tragique, à l’époque de leur jeunesse, d’une jeune femme resurgit aussi car c’est à ce moment là que l’histoire d’amour entre Claire et Antoine a pris fin… Il y est question également d’adultère car Claire et Antoine ne vont pas réussir à taire leur passion, leur amour qui donne un autre goût à la vie de Claire, elle se sent vivante dans les bras d’Antoine, ce qu’elle n’a jamais ressenti avec François même au début de leur histoire, François avec qui elle vit à ses côtés…

« On ne peut pas dire que mon existence soit un écrin de béatitudes, mais elle ne m’apparaît pas non plus comme un lourd fardeau. C’est plutôt un bain moussant qui tiédit et qu’on hésite à quitter car on s’y est trop alangui. Malgré la peau qui fripe. Malgré la mousse qui s’étiole et nous signifie qu’il faut sortir. »

J’ai aimé le personnage de Claire qui peut être soi-même, son amie, sa voisine. C’est une femme qui vit sa vie sans excès, sans vague mais à qui il manque l’essentiel et cet essentiel est Antoine, l’amour, l’unique. Il est difficile d’en vouloir à Claire car elle s’en veut déjà tellement toute seule de vivre cet amour à la dérobée. Mais ce roman n’est pas qu’une histoire d’amour; c’est aussi une enquête sur la mort d’une jeune fille, sur des actes de violence sur jeune fille; des réflexions sur les différences sociales. « La dérobée » interroge sur beaucoup. Et Sophie De Baere nous livre son roman avec un certain vécu, ou pas…

« La dérobée » est un premier roman, un premier roman réussi, et un roman coup de cœur pour moi. Et si vous voulez en savoir un peu plus sur Sophie, son auteure, allez jeter un coup d’oeil sur le bol de Au fil des livres 😉

Publicités

2 réflexions sur “La dérobée.

  1. Pingback: La dérobée – Ma collection de livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s