Interview Clélia Renucci.

Interview Clélia Renucci

L’auteure, Clélia Renucci, a eu la gentillesse de répondre à mes questions pour la sortie de son beau roman, « Concours pour le Paradis », qui paraît le 22 août aux éditions Albin Michel.

Tout d’abord, merci infiniment Clélia d’avoir acceptée de répondre à mes questions!

– Mais qui est Clélia en fait?

J’ai 33 ans, deux enfants, je suis professeur de lettres. On habite tous à New York avec mon mari, où j’ai écrit ce premier roman.

– Pourquoi écris-tu?

J’ai envie d’écrire depuis que je suis toute petite. Je n’ai jamais imaginé ma vie sans écrire.

– « Le concours pour le Paradis » est ton deuxième livre. Comment as-tu eu l’envie d’écrire sur Venise et sur cette toile le Paradis?

C’est un désir qui date de mon premier voyage à Venise. Dans la salle du Grand Conseil du Palais des Doges, j’ai été fascinée par cette toile qui lance dans la pénombre des reflets mordorés…

– Tu es une amoureuse de Venise?

J’y ai passé beaucoup de temps pour écrire ce roman et plus je connais cette ville, plus je l’aime.

– Ton roman est extrêmement bien documenté. Comment as-tu organisé tes recherches?

C’est le résultat d’un long processus. Au fil des ans, sans bien savoir pourquoi, je lis, j’enquête, je garde, je collecte tout ce que je trouve sur les Concours de peinture ou d’architecture à Venise, Je lis Sartre, Régis Debray, j’apprends qu’il faut choisir, on est Véronèse ou on est Tintoret… je lis sur les marchands, les mécènes, les commerçants de Venise, j’apprends les techniques de peinture, les pigments qui viennent de toutes les terres, de toutes les mers, les toiles de chanvre tissées en Vénitie, sur la situation politique, l’Inquisition, la lutte contre les papes de Rome, Venise qui est une République, laïque pour l’époque…

Ce Paradis de Venise qui ne ressemble pas aux paradis des églises me paraît de plus en plus vivant, donc de plus en plus romanesque. Ses acteurs, s’aiment, rivalisent, se méprisent, triomphent… bref, leur vie est un roman … je l’écrirai !

– Tes descriptions, les détails mis en avant permettent à ton lecteur de visualiser la toile. Comment as-tu fait pour être si précise?

J’ai pensé et écrit en images donc je suis très touchée que tu me dises que la lecture est visuelle.

– Il t’a fallu combien de temps pour écrire ce superbe roman? Depuis l’idée qui a germé dans ta tête au point final?

Dix ans depuis que j’en ai eu l’idée. Pour l’écrire vraiment, j’ai passé un an à faire mes recherches, à arpenter Venise, à rencontrer des conservateurs, des historiens de l’art. Tous ces spécialistes ont été incroyablement bienveillants. Et enfin, une année d’écriture et de relecture.

– Quand tu écris, as-tu déjà un plan bien défini ou est-ce que tu vois au fur et à mesure de la rédaction?

J’ai un plan très défini en tête, mais l’écriture elle-même est créatrice.

– Comment te sens-tu à quelques jours de la sortie de ton roman?

Grâce à toi et à tous les commentaires enthousiastes et généreux de libraires et de bookstagrameurs, j’ai hâte que les lecteurs le découvrent.

– Les premiers avis sont déjà tombés et ils sont très positifs. Heureuse ou cela te met une pression supplémentaire?

Ça me fait un plaisir fou.

– Comment vois-tu tes lecteurs? Quels rapports entretiens-tu avec eux?

Pour le moment, mes lecteurs c’est vous et ça me donne envie d’écrire un second roman.

– Comme lectrice, tu as des préférences de genres littéraires?

Je lis surtout des romans, français et étrangers, classiques et contemporains. Je viens de finir le nouveau Iain Levison, Pour services rendus (Liana Levi), que j’ai adoré.

– Un conseil lecture pour la rentrée?

 Les Belles Ambitieuses de Stéphane Hoffmann (Albin Michel) qui est excellent. Et j’ai très envie de lire Ce que l’homme a cru voir, le nouveau roman de Gautier Battistella chez Grasset.

Publicités

2 réflexions sur “Interview Clélia Renucci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s