Avec toutes mes sympathies.

« Avec toutes mes sympathies »

de Olivia de Lamberterie

Les éditions Stock m’ont donnée la chance de participer à leur rentrée littéraire et de pouvoir rencontrer leurs auteurs, une très jolie opportunité pour moi. Lors de cette rencontre, était présente Olivia de Lamberterie pour son roman « Avec toutes mes sympathies » dont elle nous a parlé avec sa passion du livre comme nous la connaissons.

Alexandre, Alex, le frère d’Olivia, se donne la mort le 14 octobre 2015 à Montréal où il vit depuis des années avec sa femme, sa fille et le fils de sa femme. Olivia et Alexandre sont très proches et cette mort soudaine bouleverse toute la famille. Olivia raconte, raconte son frère, se raconte…

« J’écris pour chérir mon frère mort. J’écris pour imprimer sur une page blanche son sourire lumineux et son dernier cri. Pour dire ce crime dont il est à la fois la victime et le coupable. À moins que nous soyons tous coupables, nous qui n’avons pas su l’empêcher, ou tous victimes, nous qui ne vivrons plus qu’à demi. »

Avec « Avec toutes mes sympathies », Olivia de Lamberterie passe du côté écrivain et selon moi, avec succès. Le point de départ de son roman est malheureusement la disparition tragique de son frère, ce frère qu’elle aime tant, qu’elle admire, qu’elle soutient. Cet homme a failli ne supportant plus son existence, ce mal être constant qui l’avait envahit depuis quelques années déjà. Ce roman est donc un hommage à Alexandre, ce frère qui lui disait d’écrire enfin son propre livre et elle l’a fait. « Avec toutes mes sympathies » est une déclaration d’amour à Alexandre, et à toute sa famille.

Olivia de Lamberterie nous fait entrer dans sa vie, dans son intimité mais sans voyeurisme bien au contraire. Son récit est basé sur la bienveillance, sur l’amour, sur la famille et sur le deuil, le deuil d’un être si cher à son cœur.

« L’amour immense qui l’entourait ne lui a pas servi de parachute. Ce ne sont jamais sur les idiots que le couperet de la grande dépression s’abat, en silence, un matin, pour entamer son long travail de sabotage. Sylvia Plath, Romain Gary, Ernest Hemingway, pour ne parler que d’écrivains que j’aime, je ne les considère pas malades, ces blessés dotés d’une sensibilité trop exacerbée pour supporter de se lever un matin de plus. »

Grâce à ce roman, j’en ai appris un peu plus sur Olivia, moi qui la connaissais qu’à travers mon écran de télévision et mon magazine Elle. Son enfance dans une famille bourgeoise mais pas vraiment en fait! La venue inopinée de son premier fils. Sa carrière de critique littéraire avec cet amour pour les livres, les mots, les auteurs. Son frère: sa vie, ses amours, sa vie canadienne, sa dépression, ses amis, sa femme. Et son deuil, son difficile et impossible deuil… Olivia de Lamberterie se livre avec justesse, avec sensibilité, avec humilité, avec amour. Ses mots sonnent justes, sa tristesse est présente mais pas envahissante, sa peine est palpable. J’ai été émue par son histoire, par son frère, et j’ai souris car la joie est aussi là, les moments de bonheur ont toute leur place dans cette histoire. Olivia doit avancer malgré la douleur, la douleur d’un membre arraché brutalement et c’est le fondement de son livre: avancer et aimer encore plus Alexandre.

« Tu ne nous a pas abandonnés. Tu t’es arrangé pour laisser une empreinte si forte dans nos existences qu’elle nous a empêchés de sombrer et qu’elle a fini par nous transcender. Ton existence est indélébile. Tu n’as pas fini de respirer en nous. Ta mort nous a rendus vivants. »

Avant de lire « Avec toutes mes sympathies », je savais déjà qu’il allait être un gros coup de cœur car j’ai aimé écouter Olivia de Lamberterie nous en parler, nous l’expliquer et surtout j’ai aimé qu’elle confie son frère à nous lecteurs. Merci Olivia.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s