Une mère modèle.

« Une mère modèle »

de Pierre Linhart

CE996D39-C5E6-4007-8B1C-68A1A52DE0AF

« Une mère modèle » est le premier roman de Pierre Linhart et il fait partie de la sélection des 68 Premières Fois. Il est paru chez les éditions Anne Carrière, une maison d’édition dont j’apprécie beaucoup leurs parutions!

Florence est l’épouse de William qui vit la moitié de l’année à New-York pour son travail. Florence, elle, vit à Paris, elle est musicienne pour l’Opéra et vit avec leur fils, Joachim de 10 ans. Florence doute beaucoup sur son rôle de mère, d’épouse… Et quand elle rencontre Moussa, l’ami de son fils, elle se prend d’une forte affection pour lui jusqu’à devenir la mère qu’elle n’a pas su être pour Joachim… À partir de ce moment, Florence va changer…

« Jo aurait eu besoin d’un frère ou d’une sœur. Si j’avais pu… Tu ne vas pas recommencer à t’accabler. N’empêche qu’il souffre d’être fils unique. Justement, on attend de lui qu’il le soit trop: « unique ». On l’écrase avec nos attentes. On voudrait qu’il aime tout ce qu’on aime. On voudrait qu’il soit un mini-nous. Il n’est pas nous. Ni un mélange de nous. C’est ce qu’il nous dit: « Vous voulez que je sois pianiste ou écrivain? Je vais aimer le basket et les jeux vidéo. Vous voulez que je sois le meilleur à l’école? Je serai le dernier. J’en ferai jamais assez, je serai jamais assez génial, alors inutile d’essayer. » Il a raison. C’est à toi de renoncer à tes attentes, pour qu’il ne se sente plus obligé d’agir contre elles. »

Une mère modèle, quelle pourrait être la définition? C’est là tout le thème de ce roman, roman sur une femme écrit par un homme! Florence a une vie plutôt agréable: son travail est sa passion, son mari l’aime et elle a un fils. Mais voilà, ce fils n’est pas le fils modèle… Joachim est un enfant gâté qui n’est pas proche de sa mère et Florence en souffre alors elle voudrait un deuxième enfant mais elle ne peut pas… Elle va donc se reporter sur Moussa, l’ami de son fils, dont elle croit qu’elle seule le comprend et peut l’aimer comme il se doit (Moussa est un gentil garçon qui lui, aime la musique et veut apprendre le piano, tout le contraire de Joachim). Durant ma lecture, je me suis beaucoup focalisée sur Moussa, sur leur relation afin de savoir jusqu’où elle va aller. J’aurais pu presque passer à côté du reste: l’errance de Florence, sa tristesse, son manque de reconnaissance en tant que mère, le deuil de sa jeune sœur, sa dépression… « Une mère modèle » est un roman sur les femmes à qui la société demande d’être parfaite dans tous les domaines mais la femme a ses limites et Florence a atteint ses limites. Elle en devient contradictoire dans ses choix, ses envies car elle est, tout simplement, perdue et cherche à s’accrocher à une, des bouées et à trouver sa place, celle qui lui convient.

Pierre Linhart alterne le récit et les propres réflexions de Florence avec justesse. Ses mots sont choisis avec soins afin de comprendre Florence et sa psychologie. Pierre Linhart a su me tenir en haleine, m’a donnée envie de lire d’une traite son premier roman, roman qui est touchant, actuel, sensible et qui met en avant un problème souvent caché de la place de la mère et de la femme en général dans notre société et de cette quête de la perfection! J’ai aimé lire « Une mère modèle »!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s