Deux stations avant Concorde.

« Deux stations avant Concorde »

de Peire Aussane

C’est dans le cadre des 68 Premières Fois que j’ai découvert ce premier roman, « Deux stations avant Concorde » de Peire Aussane chez les éditions Michalon, et c’est un coup de cœur.

Eve passe quelques jours chez ses parents à Paris avec ses enfants tandis que son époux, Antoine, est en Russie pour son travail. Dans le métro, elle croise le regard d’un homme qui la subjugue… Elle descend du métro, a perdu son téléphone et part à Tokyo à sa recherche. Tokyo, ville avec laquelle elle a un lien particulier de part sa grand-mère maternelle. Elle va y faire connaissance avec son passé et avec sa vie…

« Nous sommes constitués en partie de ce qui s’est joué dans la vie de nos aïeux. C’est une sorte d’héritage involontaire et inconscient. C’est même plus que cela. C’est une part de nous, une infime partie de chacune de nos cellules qui nous constituent et nous font penser, agir ou ressentir. Or, cette part de nous qui nous vient du passé pèse parfois si lourd qu’elle entrave notre existence et rend difficile l’accès à notre nature profonde. »

Quel roman! « Deux stations avant Concorde » m’a fait voyager: de Provence à Paris puis Tokyo. Mais ce voyage a été aussi un voyage sur le passé du personnage principal et un voyage vers enfin sa vie, sa propre vie. Eve a une vie qui lui convient: elle habite en Provence, peint, a deux beaux enfants avec un mari qu’elle aime mais lors d’une rencontre dans le métro parisien, un échange soutenu de regards avec un très bel homme, Eve a besoin d’autre chose, de vivre une aventure qui jusque là, ne lui était pas nécessaire… Un téléphone perdu, ou peut-être subtilisé, une géolocalisation de ce même téléphone à Tokyo, et Eve part du jour au lendemain à la recherche de son téléphone dans cette grande ville cosmopolite de Tokyo.

« Elle qui n’a de cesse de tordre la vie pour en extraire un sens, elle est à quelques heures de laisser ses enfants pour monter dans un avion qui la conduira à l’autre bout du monde, pour un aller-retour bien trop rapide, à la recherche d’un téléphone dont elle n’a que faire, dérobé peut-être par un homme dont elle ne connaît rien, si ce n’est son regard, troublant, il est vrai. »

« Deux stations avant Concorde » est un roman sur une femme qui va se découvrir à travers son voyage à Tokyo. Ce voyage va lui permettre de découvrir des pans du passé de sa famille, de sa grand-mère maternelle qui faisait grand mystère de ses séjours réguliers à Tokyo. Cette jeune femme va sentir tout le poids d’un passé s’envoler, un passé qui, sans le savoir, l’entraver et l’empêcher de vivre réellement. Ce voyage lui est salvateur sans qu’elle en ait eu conscience avant, sans une rencontre importante et décisive pour se construire enfin. Sans que nous en rendions compte, nous construisons notre vie en fonction de notre passé familiale, et j’en suis personnellement convaincue. Et ce roman me conforte dans cette idée. C’est à nous ensuite de faire que ce passé soit une force et non un obstacle à notre propre réussite, avancée dans notre propre vie.

Avec son premier roman, Peire Aussane a su me faire voyager dans un pays que je ne connais pas: j’ai vu les panneaux lumineux de Tokyo, j’ai senti toutes ces odeurs, j’ai baissé la tête dans les logements, j’ai goûté des saveurs inconnues. Peire Aussane a su me chuchoter une belle histoire familiale à mon oreille, une histoire que permet une réflexion sur sa propre histoire de famille. J’ai aimé lire sincèrement « Deux stations avant Concorde », j’ai aimé apprendre à connaître Eve et son passé, j’ai aimé avoir été transportée quelques heures à Tokyo et cela m’a donné une envie folle de faire mes bagages et d’y faire un aller-retour! Ce roman est un beau roman sur la transmission, sur le besoin de se construire, de se connaître, sur l’amour familial et marital, sur le pouvoir des choses non dites. Bref c’est un premier roman réussi pour moi!

Publicités

6 réflexions sur “Deux stations avant Concorde.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s