K.O.

« K.O. »

de Hector Mathis

J’ai découvert « K.O. » de Hector Mathis, ainsi que la maison d’édition Buchet Chastel dans le cadre des 68 Premières Fois.

Un homme de 20 ans, Sitam, fuit Paris après les attentats avec son amie, Capu. Ils vont se retrouver dans une banlieue grisâtre, puis à Amsterdam. Sitam veut écrire un roman, veut une autre vie…

« Écrivain est le seul boulot qu’on peut faire quand on est malade. Peut-être même que ça bonifie! Un écrivain malade ça devient mystique, fascinant, reniflant des vérités inatteignables pour les biens-portants! C’est comme ça aux yeux des lecteurs! J’aurai peut-être du succès! »

« K.O. » n’a pas été une lecture pour moi… Hector Mathis sait manier avec brio les mots, tel un slameur. Ses mots percutent les pages, se lisent comme ils sont écrits! La plume de l’auteur est impressionnante et vive peut-être trop vive justement… J’aime les romans aux phrases qui tapent mais dans « K.O. », je n’ai malheureusement pas apprécié à sa juste valeur ce style si particulier… Cela est peut-être dû à l’histoire en elle-même… Hector Mathis nous livre une histoire assez triste, sans trop d’espoir avec son personnage Sitam (anagramme de Mathis) et sa folle quête de fuir la « guerre » (les attentats terroristes), quête louable de nos jours mais celle-ci n’est pas emplie d’espoir comme nous pourrions le croire, non… Cette quête est emplie de désespoir, trop de désespoir pour un jeune homme d’une vingtaine d’années… Le personnage multiplie les rencontres mais Sitam fait en sorte de les gâcher alors qu’elles lui apportent du bien: la môme Capu qu’il abandonne sans un mot comme son ami Benji, Lariol qui doit l’aider pour la publication de son roman… Ces personnages sont là pour l’aider mais lui, préfère les abandonner… Sitam rencontre la maladie et l’auteur plonge son lecteur dans un hôpital à la Kafka (un des passages dont j’ai apprécié le style aimant l’univers de Kafka!)… Pour moi, ce roman est beaucoup trop désespéré pour pouvoir l’aimer… Malheureusement, il ne me restera pas grand chose de « K.O. » de Hector Mathis mais cela reste mon avis car j’ai lu des chroniques mettant en avant ce premier roman comme un roman réussit donc je vous laisse vous faire votre propre avis!

Publicités

Une réflexion sur “K.O.

  1. Pingback: K.O. – Hector Mathis – 68 PREMIERES FOIS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s