La Reine des quiches.

« La Reine des quiches »

de Sophie de Villenoisy

Grâce aux éditions Denoël, j’ai passé un bon moment avec « La reine des quiches »  de Sophie de Villenoisy.

Murielle, 41 ans, se considère comme une perdante qui enchaîne les échecs. Elle se rêvait journaliste, elle écrit dans la rubrique animaux d’un journal télé. Elle se rêvait mère avec son mari Jérôme, elle fait plusieurs fausses couches. Elle se rêvait auteure, elle enchaîne les refus pour ses manuscrits. Mais quand Antoine Gallimard l’appelle pour publier son roman, « Ceci est mon corps », son roman si intime sur sa stérilité,  Murielle n’y croit pas…

« Mais c’est ce qu’on attend d’un livre! Qu’il vous remue, bouscule vos certitudes, et c’est tellement bien écrit! Votre sœur a un style incroyable, elle vous embarque, vous prend par la main, et vous descendez avec elle dans les tréfonds de l’âme humaine avec une habilité et une sincérité désarmantes! Alors bien sûr certains vont être choqués, voire détester, mais heureusement que tout le monde n’écrit pas des livres guimauves! Il en faut des auteures comme votre sœur, c’est ce qui fait la beauté de notre diversité culturelle! »

J’avais déjà lu un roman de Sophie de Villenoisy, Joyeux suicide et bonne année et j’ai retrouvé le même plaisir avec « La reine des quiches ». Mais il ne faut pas se fier au titre qui pourrait présager un roman « gentillet » car Sophie de Villenoisy aborde, avec humour et bienveillance, un sujet assez difficile qu’est la stérilité pour une femme. Murielle, son personnage est vraiment malchanceuse: elle voit tous ses manuscrits refusés par les maisons d’édition; elle fait plusieurs fausses couches voyant son rêve de mère s’éloigner de plus en plus; sa soeur, elle, a 3 enfants et tient un super blog; elle travaille dans un magazine télé et est en charge de la rubrique animaux (elle est incollable sur les animaux!!!)… Heureusement, son mari, Jérôme, est son pilier. L’auteure nous raconte son personnage avec humour et du coup, j’ai sourit en lisant toutes les mésaventures de Murielle car Sophie ne tombe pas dans le dramatique. Au contraire, toutes ces épreuves permettent de lancer des réflexions sur ce que vit Murielle, des remises en questions aussi, et l’amour est bien présent! Et j’ai été heureuse quand enfin un éditeur veut publier un de ses romans, et pas n’importe quel éditeur, la maison Gallimard!! Je ne pouvais qu’imaginer ce que vivent les auteurs quand enfin cela leur arrive: cette sensation de pas y croire, d’être sur un nuage, de voir enfin la vie du bon côté, bien que cela lui soit difficile à Murielle de savourer simplement ce bonheur étant trop ancrée dans les échecs. Et sa sœur, caricature des blogueuses avec sa quête incessante de la plus belle photo, du bon article, du nombre de like (comme une impression de reconnaître certaines personnes dans le rôle de Cathy!!!)!!!!!

À travers ce roman, Sophie de Villenoisy aborde le thème de la maternité avec Murielle et Cathy, de la paternité avec Jérôme, des secrets de famille qui pèsent beaucoup trop lourd, des remises en questions mais aussi de la persévérance qui finit un jour par payer! Avec « La reine des quiches », l’auteure nous livre un roman pétillant, optimiste, savoureux et cela fait du bien!!!

« La reine des quiches » de Sophie de Villenoisy chez les éditions Denoël, paru le 4 octobre 2018.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s