Le matin est un tigre.

« Le matin est un tigre »

de Constance Joly

J’ai eu le privilège de découvrir le premier roman de Constance Joly, « Le matin est un tigre » grâce aux éditions Flammarion.

Billie, la fille d’Alma, souffre depuis plusieurs mois d’un mal étrange. Les médecins n’arrivent pas à venir à bout de ce mal, ils évoquent même la possibilité d’une tumeur qu’ils veulent opérer. Mais pour Alma, ce n’est pas une tumeur. Pour elle, Bille a un chardon qui pousse dans la poitrine de Billie, chardon qu’il ne faut surtout pas opérer. Alma est persuadée qu’elle peut sauver sa fille mais comment?

« Un chardon. Une valise. Une fille malade. Alma est incapable de déchiffrer le rébus qu’est devenue sa vie. Alors, elle rêve de plus belle. Rêver rend les choses moins lourdes. Sans en avoir totalement conscience, elle s’est fabriqué un espace un peu moelleux entre elle et le monde. En y réfléchissant, elle a toujours agi ainsi. Quand elle était petite, et que la journée lui paraissait moche, elle cherchait des couleurs. »

« Le matin est un tigre » est une histoire mère-fille, du lien invisible qui lie une mère à sa fille, une fille à sa mère. Alma, la mère, est désemparée devant la maladie de Billie, quelle mère ne le serait pas… Alma veut tout faire pour sauver sa fille, quelle mère ne le ferait pas… Alma est persuadée de savoir quel mal ronge Billie: un chardon qui pousserait dans sa poitrine… Oui ça existe, c’est la maladie du chardon ou de Calder (nom du médecin qui en a déduit le diagnostic)… Alma l’a lu dans une œuvre botanique où tout y est décrit et cela ressemble trait pour trait à ce que je vis Billie… Alma est catégorique: il ne faut surtout pas opérer Billie sinon ça va la tuer… Mais personne ne la croit, ni le médecin, ni Jean son mari… Alma est seule et elle doit tout faire pour empêcher cette opération…

Constance Joly a une plume poétique, enchanteresse, une plume qui envoûte! Constance nous raconte le lien maternel, ce lien qui amène toute mère à tout faire pour le bien de son enfant, ce lien auquel tout enfant s’accroche à tout âge, ce lien si beau entre une mère et son enfant. Pour Alma et Billie, ce lien est très puissant, trop peut-être… L’auteure mène son personnage d’Alma loin afin que celle-ci se rende compte de ce qu’elle a transmis à sa fille, du poids qu’elle lui a légué sans s’en rendre compte, de la force des non-dits… C’est troublant et si vrai au final: comment une fille ressent les sentiments, émotions de sa mère. Constance livre tout cela d’une façon si naturelle, avec des mots, des descriptions si justes que je suis tombée en admiration devant sa façon de nous conter une histoire, son premier roman.

« Il est temps de s’affirmer. Alma vit encore tapie au fond d’elle-même, comme l’enfant solitaire qu’elle était. Il est temps de se redresser. Alma vit encore courbée comme l’adolescente, trop grande et trop gracieuse, qu’elle était. Il est temps de cesser de s’excuser d’être soi. De cesser de compter sur les autres pour se donner une consistance. Pour se tenir droit. Se réparer. Pour être. »

Le premier roman de Constance Joly est une jolie pépite de cette rentrée littéraire!

« Le matin est un tigre » de Constance Joly chez les éditions Flammarion, 09 janvier 2019.

5 réflexions sur “Le matin est un tigre.

  1. Pingback: Le matin est un tigre – Ma collection de livres

  2. Pingback: Le Prix de la Closerie des Lilas. | Un brin de Syboulette

  3. Pingback: Le matin est un tigre, Constance Joli – Domi C Lire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s