Les oscillations du cœur.

« Les oscillations du cœur »

d’Anne Idoux-Thivet

Avec la complicité des éditions Michel Lafon, j’ai lu « Les oscillations du cœur », un roman doudou!

Aïko Ishikawa, une japonaise designer textile, Jean-Marc Poulain, un écrivain, et Angélique Meunier, mathématicienne autiste ont rien en commun, si ce n’est une collection de culbutos, des jouets vintage. Et grâce à ces culbutos et plus particulièrement grâce à des messages trouvés dans certains de leurs culbutos, ces trois personnes vont s’associer pour découvrir l’énigme de ces messages.

« Muriel sourit. La perspective de faire la lecture à un convalescent, assise au coin du feu dans un vieux cottage, lui donnait l’impression d’être une de ces héroïnes d’autrefois qui peuplaient ses romans préférés. Elle ouvrit le volume et le tint entre ses mains tremblantes. Un immense cœur transpercé par une flèche était dessiné sur la deuxième de couverture. À l’intérieur du cœur,  deux prénoms étaient unis à jamais: « Mathilde + Firmin. » Quel âge avaient-ils en 1971? Vingt et vingt-six ans, calcula-t-elle. Ils étaient jeunes. Ils étaient beaux. Ils pensaient avoir une vie d’amour devant eux. »

« Les oscillations du cœur » est une jolie histoire où l’amitié, l’amour, le passé, le présent prennent une place importante. L’auteure, Anne Idoux-Thivet, a choisi trois personnages totalement à l’opposé qui ne se seraient certainement pas parler, voire pas apprécier dans d’autres conditions et comme quoi la vie réserve toujours de belles surprises! Et tout cela grâce à une passion, c’est d’ailleurs souvent le cas: se retrouver autour d’une passion, rencontrer d’autres passionnés, parler de sa passion, nous le vivons tous les jours avec les livres! Dans « Les oscillations du cœur », l’auteure a joué de poésie, voire de tendresse dans le choix de ses mots, dans l’histoire de chaque personnage. Car oui, je me suis attachée à tous ces personnages avec pour l’un son côté un peu brusque, l’autre sa droiture, et l’autre son « sans filtre ». Chacun a son petit quelque chose qui en fait une belle personne! Et leur quête qu’ils mènent à trois, à jouer les détectives pour trouver qui a écrit les mots trouvés dans les culbutos, à qui étaient-ils adressés, pourquoi la personne concernée ne les a jamais lus? Tant de questions qui vont trouver réponses grâce à ce trio improbable! Trio qui va traverser la France pour se rencontrer déjà, puis pour leurs recherches: Arles, Grenoble, Dijon, le Jura, la Bretagne… Et quel plaisir non dissimulé pour moi de pouvoir « lire » ma ville, Dijon, dans un roman!!

Dans « Les oscillations du cœur », le lecteur pourra trouver son bonheur entre personnages atypiques, enquête, secrets de famille, retrouvailles, passions! Tout y est pour passer un très bon moment de lecture en compagnie de Aïko, fan d’une chanteuse populaire Claudine Casserole, Jean-Marc, un écrivain à la page blanche qui va se découvrir une petite attirance pour des romans à l’eau de rose (mais chut!!), et Angélique, autiste mais qui désire être entourée d’amis et vivre des tas d’expériences. L’auteure a su prendre le moins bien de chacun pour en faire une force à trois!! Et après la lecture, je suis sûre que chacun se rappellera son culbuto de son enfance!!

« Les oscillations du cœur » d’Anne Idoux-Thivet chez Michel Lafon, 17 janvier 2019.

 

2 réflexions sur “Les oscillations du cœur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s