Boys.

« Boys »

de Pierre Théobald

Merci aux Éditions JC Lattès pour la découverte du premier roman de Pierre Théobald, « Boys », premier roman qui fait également partie de la sélection des 68 Premières Fois.

Antoine, Hatem, Samuel, Steve, Cédric, Sacha, Gilles, Bastien, Greg, Théo, Fred, Marc, Abel, Alex, Léon, Nicolas, Karim. Que des prénoms d’hommes… Ils ont tous les âges, sont des maris, amants, pères, amis et c’est un bout de leur histoire.

« J’avais acquiescé. Pour la première fois depuis le départ de Caroline je me laissais prendre par un regard, pour la première fois une conversation faisait sens, pour la première fois les mots tombaient juste, et pas à côté, pour la première fois s’esquissait une complicité, pour la première fois remuait une flammèche capable de réchauffer. »

« Boys » est un recueil de nouvelles mais pas que au final. Pierre Théobald nous parle de ses personnages masculins en 2 pages ou en plusieurs pages, chacun a droit à son chapitre sauf un, Samuel. Samuel revient plusieurs fois, le lecteur le suit en fait dans différents moments de sa vie, Samuel devient le fil conducteur de « Boys ». C’est le seul personnage pour lequel nous en savons plus. Mais quand je lis les différentes histoires, j’y ai retrouvé des personnages communs et surtout des points communs. Donc c’est plus qu’un roman de nouvelles selon moi!

« Boys », c’est vivre un moment instantané, fugace avec ces hommes, avec les hommes de Pierre Théobald. « Boys », c’est découvrir des hommes fragiles, blessés, aimants. « Boys », c’est les voir tel qu’ils sont, des êtres qui vivent, respirent, aiment, détestent, espèrent, pleurent, croient, s’impatientent. « Boys », c’est donner une autre image de l’homme, une image réelle, sensible. « Boys », c’est parler d’amour, d’amitié, de parents, d’enfants, de désir, d’envie, de tristesse, de remord. « Boys », c’est un ami, un père, un fiancé, un homme croisé dans le bus. « Boys », c’est eux, les hommes qui partagent nos vies, les hommes que nous avons croisés, les hommes que nous allons rencontrer.

J’ai lu « Boys » avec envie car j’ai aimé tous ces hommes avec leurs failles, blessures, envies, amour. Cela fait du bien de lire autant d’amour masculin dans un seul livre. J’ai ressenti leurs émotions, leur espoir, leur tristesse. Tous dégagent une sensibilité à fleur de peau. Tous sont en quête de quelque chose. Tous ont besoin d’amour. Je me suis attachée à eux et j’ai ressenti un peu de frustration de ne pas en savoir plus sur chacun, savoir ce qu’ils devenaient, savoir s’ils avaient trouvé ce qu’ils cherchaient. Mais c’est le jeu des nouvelles!! Il y a tout de même Samuel qui apparaît à plusieurs moments de sa vie, Samuel qui nous en livre plus. Et surtout la dernière nouvelle, la dernière de Samuel qui est juste belle avec des mots si beaux et touchants. C’est finir en beauté ma lecture de « Boys »!

« Boys » de Pierre Théobald chez JC Lattès, 03 avril 2019.

3 réflexions sur “Boys.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s