Ma Chérie.

« Ma Chérie »

de Laurence Peyrin

Merci aux éditions Calmman-Lévy pour cette lecture tant attendue du dernier roman de Laurence Peyrin, « Ma Chérie ».

Gloria Mercy Hope Merriman est une jeune femme noire du sud des États-Unis qui rêve de paillettes et strass. Elle devient Miss Floride 1952 et à partir de là, elle sera connue sous le nom de Ma Chérie. Elle est la maîtresse officielle de Coral Gables, un agent immobilier et elle mène la belle vie jusqu’à l’arrestation de son amant… Ma Chérie est obligée de retourner chez ses parents vu qu’elle ne possédait rien en son nom. À partir de là, Gloria va prendre sa vie en main et prendre ses propres décisions.

« Ma Chérie avait une hygiène de vie olympique, entretenant son capital comme un cheval de course. Un verre de jus de citron dans de l’eau tiède au réveil, une heure de natation chaque jour, un régime sans trop de gras ni trop de sucre, des tonnes de carottes pour le teint. Presque pas d’alcool, des cigarettes seulement entre copines – à cet égard, elle faisait figure de martyre auprès des Sharon et Janice qui mangeaient liquide lors de leurs déjeuners et écrasaient leurs mégots dans des assiettes à peine chipotées. »

Comme pour ses précédents romans, Laurence Peyrin a su nous raconter une histoire, une histoire forte, une histoire sensible et pleine de messages! Lire un roman de Laurence, c’est se plonger dans l’histoire américaine avec des faits d’une réelle justesse, avec de belles héroïnes qui veulent ne pas, ne plus subir. Lire un roman de Laurence, c’est apprendre car Laurence nous livre des vérités, des pans d’histoire avérés. Lire un roman de Laurence, c’est découvrir encore plus les États-Unis. Lire un roman de Laurence, c’est rencontrer des femmes plus fortes les unes que les autres. Lire un roman de Laurence, c’est partager des combats et gagner des batailles. Lire un roman de Laurence, ça fait un bien fou!!!!

Dans « Ma Chérie », l’auteure nous emmène dans les États-Unis des années 60 avec les problèmes de ségrégation, le retour difficile des soldats de la guerre du Vietnam, l’arrivée de Kennedy en politique et la lutte de Martin Luther King. Laurence nous montre également le côté superficiel du monde des paillettes, du monde des stars où alcool et drogue faisaient partie du paysage. D’ailleurs dans ce monde de strass, Ma Chérie apparaissait effacée, soumise même au bon vouloir de son amant et même de ses « amies ». Elle se laissait faire et cela ne semblait pas la déranger. Dans un sens, heureusement qu’il y a eu l’arrestation de son amant car cela lui a permis de revenir à la réalité et se s’affranchir, de s’affirmer. Gloria décide de prendre sa vie en main et de faire ce dont elle a envie. On assiste à l’émancipation de la femme dans les années 60. Cette femme qui va aller contre la ségrégation, qui ne veut pas devenir la béquille d’un homme atteint de stress post-traumatique. C’est devenu une femme qui pense à elle avant tout et prend ses propres décisions, que cela plaise ou pas! Laurence Peyrin livre des info toujours vérifiées. Laurence sait captiver son lecteur avec sa plume douce, sincère, sensible, comme à son image!! Bref, j’ai encore une fois aimé le roman de Laurence Peyrin!!

« Ma Chérie » de Laurence Peyrin chez Calmann-Lévy, 13 mars 2019.

 

4 réflexions sur “Ma Chérie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s