Chasse à l’homme.

« Chasse à l’homme »

de Sophie Létourneau

Un récit poétique sur l’amour: « Chasse à l’homme » de Sophie Létourneau chez les éditions La Peuplade.

Sophie Létourneau part à la quête de l’homme de sa vie mais en suivant les instructions d’une cartomancienne. Sophie va donc partir habiter à Paris, rencontrer un petit français, un français aux deux accents et partir à Tokyo.

« Dans mon journal, on lit: Je veux écriez un livre sérieusement frivole. Me saisir d’une thématique loin de moi, éperdue. D’un cliché, une femme qui cherche l’amour à paris, faire un livre bizarre. Un album aux entrées multiples, quelques artefacts, anecdotes disparates, portraits et objets trouvés. Montrer l’intelligence derrière le désir d’être aimée. »

Décidément les auteurs québécois savent m’emmener dans leurs mots emplis de poésie! Et Sophie Létourneau ne déroge pas à cela. L’auteure nous raconte la genèse de ce livre et emmène son lecteur dans la rédaction de celui-ci par le biais de sa quête d’un amoureux. « Chasse à l’homme  » a eu des précédents titres, des ébauches jusqu’à ce que Sophie livre ce récit là. Elle se dévoile dans son livre. Elle parle de son envie d’être amoureuse. Elle parle de cette quête qui peut paraître un peu folle: en effet, suivre les prédilections d’une cartomancienne à la lettre et agir selon ce qu’a dit les cartes, c’est un peu dingue quand même!! Avec ses mots, sa poésie, sa légère insouciance, Sophie m’a captée, m’a envoutée, m’a emmenée avec elle dans ses aventures, à l’assaut de Paris puis Tokyo, à la rencontre des autres, de l’autre, du bon ou pas. Dans « Chasse à l’homme », l’auteure s’adresse à nous les femmes, elle le fait comme si elle parlait à une amie, elle se confie, se raconte. C’est un peu comme si nous lisions son journal intime. Et pour ce côté intime, Sophie Létourneau s’est appuyée sur une autre artiste qui est Sophie Calle. Artiste que je ne connaissais pas et que j’ai découvert grâce à l’auteure. Sophie Calle fait de sa vie son oeuvre: elle suit les gens, les photographie, va jusqu’à les suivre à Venise. Et quand on apprend à connaître Sophie Calle, on comprend encore mieux la démarche de Sophie Létourneau et son récit « Chasse à l’homme ». D’ailleurs, ce titre colle tellement bien au livre: l’auteure part littéralement à la chasse à l’homme, à l’homme de sa vie et cela m’a fascinée jusqu’à peut-être même l’envier!!

En résumé, « Chasse à l’homme » doit être lu par ceux qui ont une jolie sensibilité aux mots, à la poésie, à l’amour, à l’inconnu. À ceux un peu craintifs. À ceux qui aiment lire un beau récit d’une auteure à la plume envoutante et enchanteresse!

« Chasse à l’homme » de Sophie Létourneau chez La Peuplade, 05 mars 2020.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s