Les Petites Merveilles.

« Les Petites Merveilles »

de Lena Walker

« Les Petites Merveilles » est le dernier roman de Lena Walker chez les éditions Michel Lafon.

Eva devient la nounou de trois enfants d’une famille bourgeoise en attendant de pouvoir revenir travailler dans la librairie qui a des soucis de trésorerie. Nounou n’est pas de tout repos surtout avec Arthur, Rose et Louis et les parents. Eva va devoir s’adapter aux enfants et concilier avec la maman.

« Eva était fascinée par le pouvoir des mots: aussi bien responsables des pires maux et méchancetés que des plus grands bienfaits. Quelle contradiction. C’est en prenant conscience de cela qu’elle s’était promis d’utiliser ce pouvoir à bon escient, de faire attention à ne blesser personne par la parole. Elle avait lu que « la langue est le seul muscle qui brise des os ». C’était vrai. Par exemple, le verbe « jouer » est si beau lorsqu’il n’exclût pas. Enfant, Eva avait toujours droit à « on ne veut pas jouer avec toi » ou « va jouer ailleurs », alors qu’elle en rêvait que du contraire. »

Un roman tout doux dans lequel le lecteur aura plaisir à découvrir. Dans « Les Petites Merveilles », il y est question de librairie, d’amitié, d’enfants, de famille, de mère, de travail, d’adultes, de rêves, de cuisine, d’amour. Oui oui dans quelques pages, Lena Walker a su aborder tous ces thèmes de la vie en général. Elle a fait d’Eva, son personnage, une jeune femme attachante avec son côté tête dans la lune, ou plutôt tête dans les livres. Tout comme les trois enfants dont Eva va devenir la nounou. Comment ne pas s’attacher et vouloir les aider à affronter les difficultés de la vie à ces trois bambins, Arthur, Rose et Louis. Sans oublier la maman des petits, une maman absorbée par son travail qui délègue à Eva beaucoup et un papa quasi absent. Il est évidement facile d’en vouloir à cette maman mais il ne faut pas oublier qu’une maman a plusieurs métiers à gérer et certaines arrivent plus facilement que d’autres et d’autres ont besoin d’un déclencheur pour s’en rendre compte. Eva va se découvrir une jolie âme de nounou pleine de ressources. Elle va déployer beaucoup d’astuces afin que la librairie s’en sorte financièrement et qu’elle puisse y retravailler. Elle va devoir couper le cordon d’avec sa propre maman. Eva va vivre beaucoup de choses bouleversantes et importantes!!

Lena Walker nous conte une histoire des plus agréable avec des personnages attachants et mine de rien, Lena évoque des thèmes universaux et qui touchent forcément les lecteurs. Elle sait donner le même rythme constant dans son écriture qui donne une sensation de glisser sans accroche sur les pages. Ma lecture a été agréable, tendre et souriante. « Les Petites Merveilles » portent bien son nom car la vie est faite de petites merveilles lesquelles doivent trouver leur place pour s’épanouir comme a su le faire Eva dans ce roman!

« Les Petites Merveilles » de Lena Walker chez Michel Lafon, 03 juillet 2020.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s