Beignets de tomates vertes.

« Beignets de tomates vertes »

de Fannie Flagg

Un vrai régal ce roman de Fannie Flagg, « Beignets de tomates vertes » chez les éditions Cherche-Midi.

Alabama dans les années 30 et son célèbre Whistle Stop Café. Grâce à Evelyn qui se rend tous les dimanches dans une maison de retraite, Ninny Threadgoode raconte sa vie et la vie de tous ceux qui ont fait la réputation du Whistle Stop Café. Evelyn va connaître toute la vie de Ninny et des autres et cela va lui donner une envie de se réaliser grâce à sa nouvelle amie de 80 ans.

« Des tas de gens auraient été désolés d’avoir un enfant comme lui, mais je me suis dit que le Seigneur l’avait fait ainsi pour qu’il ne souffre pas. Albert n’a jamais su qu’il y avait tant de salopards sur terre. Il aimait tout le monde et tout le monde l’aimait. Je crois sincèrement que c’était un ange que le bon Dieu m’avait envoyé, et des fois il me tarde de monter au paradis pour le retrouver. Il était mon… fils et mon ami, et il me manque… surtout à Pâques. »

Oui je connaissais le roman et le film « Beignets de tomates vertes ». Mais non, je n’ai pas vu le film et je n’avais pas lu le roman… Aujourd’hui, je peux dire que je connais le roman de Fannie Flagg « Beignets de tomates vertes »!! Et quel roman! J’ai découvert une ville de l’Alabama, Whistle Stop, des années 20 jusqu’aux années 80. J’ai appris beaucoup de la ségrégation et de la grande dépression au sein de cette ville, du racisme et du ku klux klan, de l’entraide et de la solidarité, de l’homosexualité et de la monoparentalité.  Ce roman est riche: riche de l’histoire des États-Unis, riche de ses personnages, riche de sa bienveillance, riche de ses enseignements, riche de ses familles, riche de ses saveurs, riche de son amour. Alors oui, il y a une multitude de personnages et j’avoue avoir été assez perturbée pour me souvenir qui est qui, qui fait quoi, qui est blanc ou noir. Je me suis accrochée, je n’ai pas laissé cela perturber ma lecture et j’ai bien fait. J’ai mis un peu de temps mais une fois, bien ancrée dans l’histoire, les histoires, j’ai aimé ma lecture. J’ai aimé suivre tout ce petit monde à travers les années et à travers Ninny, 80 ans qui raconte l’histoire du café, du Whistle Stop Café, le café où tout le monde était le bienvenu, où tout le monde mangeait à sa faim, où tout le monde pouvait y trouver l’aide nécessaire, l’endroit stratégique. Et comment ne pas tomber sous le charme de Ninny justement, ce petit bout de femme qui rend Evelyn accroc à elle. Evelyn cette femme qui s’est depuis bien longtemps effacée et qui, grâce à Ninny et aux habitués de café par procuration, va se révéler et va vivre pour elle. Elle va écouter les conseils de Ninny qu’elle dissémine dans le récit qu’elle lui donne de toute sa vie au sein de la famille Threadgoode à Whistle Stop!!

« Beignets de tomates vertes » est un roman qui prend son temps, qui alterne le passé et le présent, qui oublie personne dans son récit. Tous y sont importants. Ce roman est puissant dans son histoire, dans son humanité, dans sa bienveillance, dans cette famille soudée. L’auteure, Fannie Flagg, aime son Alabama et elle l’a mis en avant dans ce roman, elle lui a donné une place de choix sans l’embellir mais en étant le plus juste possible. Fannie Flagg sait raconter les histoires. L’histoire et les personnages sont impressionnants par leur bonté. Maintenant il me tarde de retrouver au Whistle Stop Café!!

« Beignets de tomates vertes » de Fannie Flagg chez Cherche Midi, traduit par Philippe Rouard, 04 mars 2021.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s