Le Prix de la Closerie des Lilas.

« Le Prix de la Closerie des Lilas »

Depuis 2007, le 7mars 2007, le Prix de la Closerie des Lilas est décernée à une femme auteur. Ce prix est uniquement féminin aussi bien dans son jury, ses jurées, et les romans sélectionnés. Les deux principales conditions pour prétendre à ce joli prix: être une romancière de langue française et être publiée entre janvier et mars de l’année.

Le jury permanent du Prix de la Closerie des Lilas est composé de six femmes: Tatiana de Rosnay, Jessica Nelson, Stéphanie Janicot, Adélaïde de Clermont-Tonnerre, Carole Chrétiennot et Emmanuelle de Boysson. C’était une envie collective depuis le début, chacune des femmes avaient remarqué que dans les Prix littéraires français, peu de femmes dans les jurys et peu de femmes dans les lauréats. C’est alors qu’elles ont souhaité créé ce Prix 100% féminin, tout en sachant qu’un lecteur sur 3 est une lectrice: le Prix de la Closerie des Lilas, lieu emblématique des artistes de tout horizon. Chaque année, un jury invité est différent afin de garder une volonté d’indépendance et d’ouverture. Ce jury invité se compose de femmes du monde des arts, de la presse, des sciences et de la politique et sa présidence revient à une femme de lettres renommée. Cette année, ce jury de femmes est composée de Lydia Bacrie, Jeanne Damas, Françoise Fabian, Anne Fulda, Claudie Haigneré, Pauline Lefèvre, Mazarine Pingeot, Claudia Tagbo et la présidente Leïla Slimani.

La sélection des romans se fait en cinq étapes. Tout d’abord, le jury permanent avec le soutien d’un comité de lecture, les journalistes Anne Nivat et Josyane Savigneau, font une première sélection de 60 à 80 romans parmi les sorties de janvier à mars de l’année. Elles établissent une sélection de 8 romans qui est présentée au jury invité lors d’un premier dîner. Le jury au complet lit ensemble les ouvrages et lors d’un deuxième dîner sélectionné 4 romans avant de se réunir pour une ultime délibération lors d’un déjeuner, lors duquel elle choisisse le prix de l’année. Le Prix de la Closerie des Lilas est décerné lors de la soirée.

Les huit romans sélectionnés par le jury permanent sont:

-« Suiza » de Bénédicte Belpois chez Gallimard

-« Les enténébrés » de Sarah Chiche chez Seuil

-« Doggerland » d’Elisabeth Filhol chez P.O.L

-« Le matin est un tigre » de Constance Joly chez Flammarion

-« Première dame » de Caroline Lunoir chez Actes Sud

-« Changer le sens des rivières » de Murielle Magellan chez Julliard

-« Manifesto » de Léonor de Récondo chez Sabine Wespieser

-« Un jardin en Australie » de Sylvie Tanette chez Grasset

Mardi 26 mars 2019, le jury s’est retrouvé à la Closerie des Lilas pour choisir quatre romans de femmes publiées à la rentrée littéraire de janvier. Le prix sera remis à l’heureuse romancière le mardi 16 avril 2019 et voici la deuxième sélection:

-« Suiza » de Bénédicte Belpois

-« Les enténébrés » de Sarah Chiche

-« Doggerland » d’Elisabeth Filhol

-« Le matin est un tigre » de Constance Joly.

Personnellement, j’ai déjà lu et aimé « Le matin est un tigre » de Constance Joly. Il reste plus qu’à attendre le 16 avril pour connaître l’auteure qui recevra le Prix de la Closerie des Lilas 2019.

Être jurée pour le prix Roman France Télévisions.

« Être jurée pour le prix Roman France Télévisions »

J’ai eu le grand privilège de faire partie du jury pour le prix Roman France Télévisions 2019, prix décerné au magnifique « Dérangé que je suis » d’Ali Zamir chez les éditions Le Tripode, et je vous raconte tout!

Sur Facebook, une amie partage le spot vidéo de François Busnel qui lance un appel à candidature pour le prix France Télévisions et je me dis: « pourquoi ne pas tenter!!! ». Un dimanche, je rédige donc ma lettre de motivation (lettre beaucoup plus plaisante à écrire que les lettres de motivation pour un job!!!), je réponds aux questions et j’envoie le tout en me disant: « on verra bien »! Et un jour, je reçois un mail, le mail de Katia qui m’annonce avoir été retenue pour être jurée pour le prix roman!!! Quel petit bonheur et quelle fierté aussi 😉 Un échange téléphonique avec Katia pour connaître les modalités, l’annoncer sur mes réseaux, découvrir que des copains font partie aussi de cette aventure 2019, et me voilà prête à attendre la réception des six romans sélectionnés par François Busnel et les journalistes de France Télévisions, romans qui doivent être lus en un mois!! J’attends mes livres, je les attends mais ils n’arrivent pas… Et oui, la Poste a décidé que le colis, envoyé en recommandé, mettrait une semaine pour arriver jusqu’à moi… Un petit coup de stress mais vite oublié quand le colis arrive et que je découvre ces romans!! Allez, faut s’y mettre, faut les lire, les chroniquer et penser à ce prix!!

Et le 12 mars est là, le jour où quinze lecteurs vont se retrouver dans les locaux de France Télévisions pour choisir l’heureux lauréat du prix, et tout ça autour d’un bon déjeuner! Quel plaisir de rencontrer des personnes ayant la même passion, des personnes venant de toute la France, de tout horizon! Chacun donne ses arguments pour son roman (je suis passée la dernière car je n’arrivais pas à me décider tellement je les ai tous aimés!!), et nous passons au vote secret. Mais sans oublier que même le vote fait, nous continuons à défendre tous les six romans, nous sommes vraiment des passionnés!! Durant toute cette délibération,nous étions bien accompagnés de Katia, la super organisatrice de ce prix, une journaliste de Culturebox (hésitez pas à aller lire le très bon article qui raconte cette délibération!) et de François Busnel, un homme charmant, accessible et qui est le même autour d’un déjeuner, sur un plateau de télé qu’avec un verre de vin à la main .-) Et voilà comment résume si bien François Busnel notre jury:

« Les jurés 2019 sont curieux, sincères et vifs. Ils ont défendu leur livre avec des arguments très forts. Et ils ont fait un choix audacieux, avec cette envie de défendre un auteur peu connu, et une petite maison d’édition. Ils ont évité tous les pièges d’un jury de lecteurs. C’est l’instinct et l’émotion qui ont primé sur l’analyse et l’éloquence, et c’est pour cette raison aussi qu’il ont fait ce choix sincère et audacieux. »

Pour clore cette super expérience, nous avons pu, avec nos collègues jury prix Essai, assister à l’émission La Grande Librairie en présence des deux lauréats, Ali Zamir et Valérie Zénatti (lauréate du prix Essai pour « Dans le faisceau des vivants »). Et là encore quel super moment: découvrir les coulisses d’une émission télé, être assise sur le plateau, être « sous les projecteurs »! Et après l’émission en direct, boire un verre avec les jurés, les auteurs, les éditeurs, les journalistes, Katia et François Busnel. Et pour finir en beauté ces deux jours extraordinaires, discuter avec Ali Zamir, échanger sur certains aspects de son roman, lui demander une dédicace et le voir se lever, me dire: « Il faut que je vous prenne dans mes bras car j’ai lu votre article et j’ai trop aimé l’image que vous en donnez »! Recevoir un gros hug de la part d’un auteur car il a lu, aimé ma chronique, et surtout il me le dit, a fait chavirer mon petit cœur de lectrice! Car oui, ce que j’aime le plus quand j’écris mes chroniques, c’est d’espérer avoir un retour de l’auteur et cette fois-ci, j’ai reçu le plus beau retour possible!

9b3bd204-56eb-4420-8e98-f195b92b5fb5img_1924

 

Être jurée du prix France Télévisions a été une de mes plus belles expériences depuis que je suis blogueuse littéraire et je remercie encore Katia et toute l’équipe du prix et de l’émission, et François Busnel, pour leur accueil, nos échanges et pour cet amour des livres et de leurs auteurs. Que c’était bon de rencontrer des passionnés et de faire de nouvelles connaissances!! Mais c’était bien trop court!!