Frères soleil.

« Frères soleil »

de Cécilia Castelli

Un roman de la rentrée littéraire: « Frères soleil » de Cécilia Castelli chez les éditions Le Passage.

Tous les étés, Rémi retrouvent ses cousins, Baptiste et Christophe en Corse, la terre de leur famille. Ils sont jeunes, insouciants, casse-cous. Ils grandissent, évoluent dans la maison au figuier. Cette maison qui a tant de secrets.

« Main dans la main, ils traversent la route, ivres et terribles, à toute vitesse, leurs rires en fond sonore effrayant la mobylette qui les laisse passer. Juste le bitume, la dureté avant les grains de sable, la mer pour seul horizon. Ils courent. Bifurquent. Au loin sur la droite, la maison de Tino Rossi. En face, la belle plage de la route des Sanguinaires. Ils s’y abritent, les rochers les protègent. Personne ne les voit. De toute façon, ils s’en fichent, leurs bouches sont déjà emmêlées. L’impatience les presse à se débarrasser de l’inutile. Ils sont nus. Bientôt il fera jour. »

Je ne connais pas la Corse mais je n’ai entendu que des louanges sur la beauté de cette île. Bien sûr, il y a aussi le côté très protectionnisme de ses habitants envers les pinzuti. Dans ‘Frères soleil », Cécilia Castelli fait de la Corse, son île, un des personnages principaux. J’y ai découvert ses villages, ses plages, ses montagnes, son maquis. J’ai ressenti sa chaleur et sa luminosité. À cela s’ajoute les expressions corses, ses insulaires, ses « vieux », ses revendications, ses secrets, ses us et coutumes, ses sorcières. La Corse, c’est tout cela dans le roman de Cécilia Castelli. Tout y est. Il y a du soleil mais aussi du noir dans un mélange sagement maîtrisé par l’auteure. Le lecteur découvre cela à travers trois personnages, deux frères et un cousin pinzutu. Il va suivre les gosses et les voir grandir. Grandir en Corse au sein de la famille. Ou grandir sur le continent avec toujours l’île pas bien loin. Enfant, ils sont insouciants profitant de l’été en famille. En grandissant, l’insouciance a laissé place à plus de gravité, à des choix dictés par la famille et la Corse.

« Frères soleil » est à juste titre le livre de son auteure car Cécilia est Corse et dans ses mots, son amour pour son île y est partout. Mais elle n’oublie pas d’évoquer le côté sombre de cette île avec sa violence, ses croyances, son appartenance. Et c’est cela que j’ai apprécié: la réalité non édulcorée de la Corse. Les phrases d’ailleurs de Cécilia martèlent un rythme alternant soleil et ombre. L’auteure a su imposer une cadence d’écriture et donc de lecture bien particulier, qui se marie à la profondeur de ces histoires de famille, une famille ancrée dans son île. Ce roman apporte un vent de vacances à l’aube de l’hiver qui approche. Amoureux de le Corse, amoureux des histoires de famille, amoureux des croyances, « Frères soleil » est pour vous.

« Frères soleil » de Cécilia Castelli chez Le Passage, 20 août 2020.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s